Des milliers de jeunes Boliviens prêts pour l’école

L’avenir d’un enfant se joue déjà dans le ventre de sa maman. Les années de 0 à 8 ans sont décisives. En Bolivie, les tout-petits ont trop longtemps été négligés. Peu à peu, la situation évolue, entre autres grâce à une nouvelle loi qui leur donne l’attention qu’ils méritent.

Depuis janvier 2015, notre projet ‘Un bon départ dans la vie’, mené dans 15 communes des provinces de Chuquisaca, Tarija, La Paz et Santa Cruz, montre des résultats encourageants.

Un bon départ dans la vie pour les enfants de Bolivie avec Plan

En 2016, Plan Belgique a préparé 10.442 jeunes enfants à un bon départ dans la vie et à l’école en Bolivie

Résultats 2016
  • 300 espaces  d’accueil pour la petite enfance sont rééquipés avec du matériel pédagogique et ludique.
  • 726 éducateurs de maternelle sont formés aux techniques d’éveil de la petite enfance et à la prévention de la violence familiale.
  • 8.240 parents sont formés et encadrés pour mieux assurer leur rôle de parents d’enfants en bas âge.
  • 10.442 enfants (5.501 filles et 4.941 garçons) sont suivis à domicile.
  • 508 potagers familiaux produisent des légumes variés pour une nutrition équilibrée des jeunes enfants.
Comment y sommes-nous parvenus?

Ces résultats ont été possibles grâce à:

  • L’adaptation culturelle du projet aux 3 groupes indigènes (quechua, aymara et chiquitano).
  • Un appui professionnel aux services publics impliqués.
  • Une étroite concertation avec les ministères de l’éducation et de la santé; les bureaux de défense de la jeunesse; les autorités communales et départementales; la Commission Épiscopale et les organisations des peuples indigènes (CENAQ, CEPOCH, CEAS).

Financement

Ce projet est financé par les donateurs fidèles de Plan Belgique et réalisé en collaboration avec Plan Finlande.

En 2016, Plan Belgique a préparé 10.442 jeunes enfants à un bon départ dans la vie et à l’école en Bolivie. Copyright: Plan/Vassil Anastasov

Le projet a clairement un impact positif sur nos enfants. Mon fils aîné est allé à l’école maternelle et il se débrouille très bien en cours. Les enfants qui vont à l’espace d’accueil de Plan rentrent à la maison avec le sourire, osent s’exprimer et ont de meilleures capacités intellectuelles.

María Elena, 35 ans – maman de 2 enfants et présidente du conseil scolaire dans la commune de Cabezas en Bolivie