Les enfants les plus exclus du Laos retrouvent leur droit à l’éducation

Au Laos, à peine 7 enfants sur 10 fréquentent l’école primaire. Les minorités ethniques rencontrent plus d’obstacles que les autres à trouver une place sur les bancs de l’école.

Avant l’intervention de Plan Belgique et ses partenaires, démarrée en janvier 2013 dans la province d’Oudomxay, moins de la moitié des élèves inscrits parvenaient à la fin du cycle primaire. Aujourd’hui, ils rattrapent leur retard, en particulier les fillettes, auparavant à la traîne. Comment? Grâce à un enseignement de qualité, adapté aux cultures locales et aux réalités de vie de cette zone très reculée et ce, dès la maternelle. Les bonnes pratiques du projet sont documentées pour permettre au gouvernement laotien de les mettre à l’échelle, au bénéfice d’autres minorités ethniques du pays, et des filles en général.

Les enfants des minorités laotiennes plus nombreux à l’école

En 2016, avec l’appui de Plan Belgique, deux fois plus de filles issues de minorités ethniques terminent leur cycle primaire à Houn, au Laos

Résultats 2016
  • La fréquentation de l’enseignement maternel a triplé dans les districts de Pakbeng et Houn.
  • Tous les enfants en âge de fréquenter l’école primaire à Houn y sont désormais inscrits. Seuls 8 sur 10 l’étaient en début de projet. Il en va presque de même à Pakbeng, où plus de 9 sur 10 y sont inscrits.   
  • Trois quarts des écoliers d’Houn terminent désormais leur cycle primaire, contre la moitié auparavant. Le nombre des filles qui terminent leur cycle primaire a doublé depuis le début du projet. À Pakbeng, l’évolution est positive mais les données chiffrées ne sont pas encore disponibles.
Comment y sommes-nous parvenus?
  • En multipliant les actions permettant aux parents de mieux comprendre l’importance de l’école.
  • En contribuant, avec nos partenaires du ministère, à la formation des enseignants aux méthodes pédagogiques participatives, non violentes et centrées sur le développement de l’enfant.
  • En appuyant la production de matériel d’apprentissage adapté, en coopération avec le Ministère de l’Éducation.
  • En partageant les bons exemples de la province d’Oudomxay avec d’autres provinces laotiennes.
Financement

Le projet est entièrement financé par les donateurs particuliers de Plan Belgique.

Copyright: Plan

On aime quand nos enseignants expliquent bien le travail, alors nous comprenons les activités à faire, parfois seuls, parfois en groupes. Ils emploient du beau matériel et nous laissent aussi l’utiliser. On joue à des jeux et on fait du sport, les instituteurs nous lisent des histoires et chantent avec nous.

Elèves de l’école primaire, province d'Oudomxay